• Un camp dans la montagne

    Il y a bientôt vingt cinq ans, je tournais un film 16 mm dans la région de Natzwiller en Alsace.

    Un après-midi, nous avons fait une pause. Je me suis promené et suis arrivé par hasard à l'entrée du camp de concentration du Struthof.

    C'était l'été, les montagnes vosgiennes couvertes de forêts étaient magnifiques.

    Je suis retourné visiter le camp plusieurs fois. A chaque visite, j'ai compris ce que l'on appelle le devoir du souvenir.

    Non, on ne peut pas oublier ce moment de l'histoire. Il faut le garder à l'esprit, chaque jour.

    Lors de vos périples personnels, faites un jour le voyage jusque-là. Vous ne serez plus la même ou le même à votre retour.

    Allez-y et prenez le temps d'écouter le souvenir vous parler ...

    Jack


  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Novembre 2005 à 23:32
    oublier...
    oublier non, mais pardonner peu être devrions nous?
    2
    Vendredi 4 Novembre 2005 à 04:50
    PARDON?
    Pardonner qui ou quoi? je n'ai pas lu d'accusation dans le texte ci dessus
    3
    mop
    Dimanche 3 Septembre 2006 à 19:06
    Désir de mémoire
    En visitant ton blogg, je découvre ce billet. Cet été, j'ai eu l'occasion d'arpenter la "zone rouge", cette terre près de Verdun ou chaque pas rappelle la souffrance de ces hommes massacrés pour quoi ? pourquoi? Verdun accueille maintenant le Centre mondial de la paix. Pierre Tritz (voir sur le site du centre mondial) qui m'accompagnait parle du "Désir de mémoire". Vouloir se souvenir pour batir la Paix.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :