• Quartiers d'hiver

    Les terrasses de café ont pris leur envol,

    Comme des oiseaux migrateurs elles sont parties jusqu'au printemps,

    Envolées les tables, disparus les parasols, empilées les chaises.

    Maintenant les brasseries sont chauffées, les clients arrivent en manteaux,

    S'installent près des radiateurs et commandent des chocolats chauds.

    Il va falloir patienter dans des cafés enfumés,

    Avant de retrouver les terrasses ouvertes à tous les vents et à tous les songes.

    Patientons en ayant sous la main un ouvrage à lire, un article à écrire,

    Les terrasses reviendront des terres lointaines en vols groupés.

    De toute façon elles ont le droit de se reposer un peu !

    Jack


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :