• Etudiants "lointains"

    Mes étudiants sont originaires de Jersey, Hongrie, Pologne, Angleterre, Ghana, Togo, Guinée, Italie, Chine, Vietnam, Liban, Mauritanie, Maroc, Allemagne, Egypte, Nouvelle-Zélande, France.

    Nous échangeons par l'intermédiaire d'une plate-forme de formation à distance, par courriel et bientôt en direct sur Internet.
    La classe fait l'école buissonnière aux quatre coins du monde. Et pourtant les "élèves" sont attentifs à tout ce qui se passe, se manifestent, s'activent, réfléchissent.

    L'Internet réunit les personnes éloignées dans une sorte de communauté virtuelle d'apprentissage.

    "Par oral, le vieillard expérimenté transmet son savoir à un tout autre collectif, tout autrement rassemblé, que celui qui apprend dans et par les tablettes ou les livres; et la classe elle-même change dès lors qu'un canal à double sens fait circuler le message. Les relations des apprenants à ceux qui les enseignent, leur attitude même, se transforment de fond en comble. Oubliez donc un moment la forme des groupes et des institutions; une autre idée de la distribution et du contrôle vous viendra, où les offres de savoir, loin de les précéder, loin surtout de s'imposer, suivent les demandes d'enseignement et s'y adaptent. Emerge, alors, un intérêt nouveau pour l'apprentissage de la part des acteurs, une réciprocité souple entre la demande et l'offre, d'où s'ensuivra, je l'espère, un lien social renouvelé."

    Cet article ouvre le hors-série du Monde de l'Education, "Apprendre à Distance", sorti en septembre 1998, sous la direction de Michel Serres et Michel Authier.

    Jack


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :